Des ateliers philosophiques en maternelle

Share Button

La philosophie est une matière aussi vaste qu’intéressante qui peut être abordée dès le plus jeune âge…

Voyons voir ce que l’on peut trouver du côté de l’administration :

Attache PDF bouton roseUn compte-rendu d’animation pédagogique « Mener des ateliers philo aux cycles 1 et 2 » (AC Besançon)
Attache PDF bouton roseUn compte-rendu d’une conférence à destination des enseignants « La philosophie à l’age de la maternelle » donnée par Anne-Claire Beurthey, rédactrice en chef du mensuel Pomme d’Api (AC Dijon)
Attache PDF bouton roseTravaux effectués lors d’une animation pédagogique d’une circonscription de Sens à partir de nombreux thèmes abordés à travers des albums de jeunesse (AC Dijon)
Attache PDF bouton rose La philo en maternelle ? Quelle idée ! Réflexion et docs intéressants notamment une grille d’observation et un affichage  (AC Lille)
Attache PDF bouton roseLes ateliers philo en maternelle, propos de Jacques Lévine, psychologue et psychanalyste français (OCCE)

 

Les p’tits philosophes de Sophie Furlaud

Vingt-quatre grandes questions pour des petits philosophes ! Dès 3 ans, les enfants pensent. Ils ont plein de questions « dans la tête ». Et leur soif de comprendre est immense. Ce livre est l’occasion d’une conversation avec votre enfant pour encourager, nourrir et approfondir son questionnement.

Cet ouvrage rassemble les principales questions philosophiques parues dans la rubrique « P’tits philosophes » du magazine Pomme d’Api. Fruit de la collaboration de philosophes, pédagogues et d’auteurs pour la jeunesse, chaque question a fait l’objet d’une conversation avec de jeunes enfants pour être le plus juste possible. Chaque thème a été complété par des citations de philosophes, des sagesses ou des proverbes qui pourront nourrir et approfondir la réflexion.

 


Vous pouvez trouver quelques fiches pédagogiques, posters et BD des p’tits philosophes sur le site de Charivari. Les thèmes abordés par les P’tits philosophes constituent un bon point de départ pour une réflexion riche avec vos élèves.

Sur You Tube vous pouvez aussi trouver quelques dessins-animés mettant en scène les petits personnages des P’tits philosophes de Bayard Jeunesse. Déjà disponible : être fort, être mort, être amoureux, avoir peur.

Être amoureux, ça rend heureux ou triste ? La Fiche

Ça veut dire quoi faire confiance ? La Fiche

Pourquoi on va à l’école ? La Fiche

S’ennuyer, c’est quoi ? La Fiche

Les très méchants ne devraient pas exister. La BD

 

Ce n’est qu’un début Jean-Pierre Pozzi et Pierre Barougier, Ciel de Paris Productions

   Ils s’appellent Azouaou, Abderhamène, Louise, Shana, Kyria ou Yanis, ils ont entre 3 ans et 4 ans quand ils commencent à discuter librement et tous ensemble de l’amour, la liberté, l’autorité, la différence, l’intelligence… Durant leurs premières années de maternelle, ces enfants, élèves à l école d’application Jacques Prévert de Le Mée-sur-Seine, dans une ZEP de Seine-et-Marne, ont expérimenté avec leur maîtresse, Pascaline, la mise en place d’un atelier à visée philosophique.

     Plusieurs fois par mois, assis en cercle autour d’une bougie allumée par Pascaline, ils apprennent à s’exprimer, s’écouter, se connaître et se reconnaître tout en réfléchissant à des sujets normalement abordés dans le système scolaire français en classe de… terminale. Il n’y a plus de bon ou de mauvais élève lors de ces moments privilégiés : juste de tout jeunes enfants capables de penser par eux-mêmes avec leurs mots à eux, plein de spontanéité, de bon sens et de poésie. Et qui font déjà preuve, parfois, d un incroyable esprit citoyen…

     J’ai eu l’occasion de voir ce film lors de ma formation à l’IUFM (Oui oui, la formation rémunérée il y a quelques années de ça ! ). C’est un condensé de scènes tournés par des équipes de filmage qui ont suivi des élèves de maternelle pendant 2 ans. Un condensé me direz vous ? Oui car dans la réalité ça ne se passe pas toujours avec tant d’aisance et de construction dans les échanges (ça peut vite déborder sur d’autres sujets, il faut savoir rebondir sur les réponses des enfants et souvent recentrer la discussion) ; mais si vous mettez bout à bout toutes les réponses pertinentes des enfants, oui on arrivera à ce résultat. Il faut donc un sacré nombre de séances et d’échanges pour amener les enfants vers une réflexion philosophique.

 

 

Préparer et animer des ateliers philo : de la MS au CE1 + 1 Cédérom

    Apprendre à philosopher, c’est apprendre à penser par soi-même et avec les autres. Au-delà de compétences transversales, notamment langagières et discursives, les ateliers philo développent chez les enfants l’estime de soi et le respect des autres, qui favorisent l’ensemble des apprentissages. Fruit d’une réflexion et d’une pratique, cet ouvrage propose : des éclairages sur la pratique philosophique à l’école (ses enjeux, objectifs et spécificités), des conseils pratiques (le dispositif spatial et temporel adéquat, le rôle de l’animateur, le rôle et les types d’inducteurs, l’organisation des séances, etc.). La description précise de 10 ateliers (Ça veut dire quoi  » être heureux  » ? Pourquoi on ne fait pas tout ce qu’on veut ? Est-ce qu’il faut toujours dire la vérité ? etc.) composée : – d’une courte introduction précisant les problématiques essentielles soulevées par la question posée et son sens pour de jeunes enfants, – du déroulement détaillé de l’atelier : alternance de temps de discussion collective et de temps d’activité individuelle ou en petits groupes à partir de supports variés (discussion autour d’albums, description et tri de photos ou de dessins, jeux de rôles à partir d’histoires oralisées, etc.), – de verbatims qui rendent compte d’échanges authentiques.

Tout ça vous a donner envie de philosopher ? Alors plus qu’à se lancer !


Commentaire 1 à Des ateliers philosophiques en maternelle

  1. Avatar claudia
    claudia dit :

    je me lance dans les atekiers philo et très étonnée des réflexions des enfants…