Berceuse iroquoise indien maternelle Ani couni

Imprimer les paroles de la berceuse :
Ani couni

Ani couni

Ani couni chaouani
Ani couni chaouani
Awawa bikana caïna
Awawa bikana caïna
E aouni bissini
E aouni bissini

Berceuse iroquoise

 

Tous les soirs les indiens sont autour du feu
Tous les soirs les indiens sont autour du feu
Ils écoutent la chanson de la nuit
Ils écoutent la chanson de la nuit
Pour aller coucher leurs petits
Pour aller coucher leurs petits

 

Autre traduction trouvée : (source Wikipédia)

Père, aie pitié de moi,
Père, aie pitié de moi ;

Car je meurs de soif,
Car je meurs de soif ;

Tout a disparu – je n’ai rien à manger,
Tout a disparu – je n’ai rien à manger.

Comptines pour chanter le Far West

 

 

Mon acadie de Natasha St Pier : Ani couni


Share Button

26 commentaires

  1. Magnifique prière devenue une des préférée de mon petit-fils !
    Merci pour ce partage <3

  2. Mes petits enfants ont adoré cette chanson…..même si je suis une mamie qui ne chante pas Tres bien…….ils en redemandent……..

  3. Je suis fière d’avoir appris ce chant À l’école Et je suis Innu ( Être Humain)

  4. Mon papa me la chantait… c’est émouvant de la réentendre…

  5. Effectivement Zab cette chanson touche beaucoup de monde, moi la première. A très bientôt 😉

  6. Ma mère me l’a chantais depuis déjà toute petite , maintenant je la chante aux enfants que je garde quand ils pleurent ou pour les endormir … c’est vraiment une chanson hyper douce et calme …

  7. suis je la seule a trouver cette priere triste ? allo ils disent qu ils meurent de soif et de faim!
    je vois pas en quoi elle doit etre parmi les comptines enfants

  8. Effectivement, bel… Air apaisant mais il y a deux traductions. Quelle est la véritable traduction? Ce n’est pas la première fois que j’entends dire que les paroles sont tristes. J’ai donc tendance à croire a la version triste mais… Quelles sont les véritables paroles? Merci

  9. Je crains ne pas savoir quoi te répondre Laurier.

  10. Pas mal sure que les iroquois ne s’appel pas eux même des indiens

  11. ce site en anglais explique un peu l’origine mais personne ne peut etre certain. les mots voudraient dire « Quand le soir descendit sur le village indien *,
    Quand le soir descendit sur le village indien
    Le guérisseur disparut dans la forêt,
    Le guérisseur disparut dans la forêt,
    Touchant le sol avec ses mains
    Touchant le sol avec ses mains. »

    source et explication, en anglais: https://www.mamalisa.com/blog/the-origin-of-the-ani-couni-native-american-song/

  12. Origine plutôt triste si on creuse les sources à propos de ce chant. Les documents les plus anciens parlent bien d’une prière et non d’une berceuse. Je pense que la berceuse est une dérive de la transmission orale, comme il y en a souvent. Cette page propose une traduction qui n’est absolument pas sourcée.

  13. Bonjour Marion,
    Beaucoup de personnes m’envoient des messages pour connaître l’origine de cette chanson mais malheureusement celle-ci semble très incertaine. Tu mentionnes dans ton commentaire « les documents les plus anciens parlent bien d’une prière », aurais-tu des informations précises ou un lien sourcé à nous proposer ?
    A très bientôt j’espère

  14. C’est une comptine que j’avais appris quand j’étais en petite section à l’école. je suis maintenant en retraite

  15. Bonjour, Je recherche une explication… Depuis mon enfance je connais ce superbe chant ou prière amérindienne ou iroquoise. Un peu incertaine de l’origine! Mais, en 2000, je me trouve en voyage au Tibet et , lors d’un souper ds un resto d’une petite ville , quelle ne fut pas ma surprise d’entendre des tibétains chantés cette chanson, tel que je la connaissais. Nous étions un groupe de québécois et nous étions tous abasourdis! Ani couni au Tibet….J’ai cherché une explication, jamais trouvé comment cet air aie traversé si loin sa popularité! Auriez-vous une explication?

    Merci de votre attention et belle journée.

  16. Quand j’étais petite je l’avais apprise avec plus de parloes. Ca continuait avec quelque chose du genre
    Liguingo, liguingo watcha 2 foid
    Ama, alama tcha alamatcha elao 2 fois
    Poumpa, poumpa, poumpa…
    Comment retrouver la totalité des paroles ?

  17. Bonjour Dominique,
    Il me tient à cœur de diffuser sur mon blog les paroles originales. Malheureusement cette chanson vient très probablement d’une tradition orale. Si tu trouves un document de source sûre, j’ajouterai avec grand plaisir la suite des paroles.

  18. J’avais appris cette petite chanson en colonie de vacances à Allemagne en Provence quand j’avais 8 ans ; j’en ai maintenant 76 et je ne l’ai pas oubliée. Par contre, je ne me souviens pas si le moniteur qui nous l’avait apprise nous en avait indiqué l’origine ni la traduction.

  19. bonjour !

    J’ai plus de 60 ans et quand j’avais une 10z d’année à peine,
    nous la chantions dans les 2 langues
    et la traduction en francais n’était pas celle-là mais :

    quand le soir descend au village indien (bis)
    le sorcier apparait dans la forêt (bis)

    Pour y protéger les gens du danger
    des ombres de la nuit, qui donne la maladie.
    …..

  20. bjr je crois avoir egalement entendu quelque chose comme ca quand j avais 7 ou 8 ans ,j etais en cure du cote de la bourboule il me semble.

  21. Bonjour,
    Lorsque j’étais enfant en colonie nous chantions cette chanson pendant les veillées autour du feu, il y a 40 ans ! J’ai été surprise d’avoir entendue cette chanson revisitée récemment. J’adore, que de bons souvenirs.

  22. J’ai chanté cette chanson lors de colonies de vacances sans savoir l’origine ni le sens des paroles. Mais cette mélodie resta gravée dans ma mémoire et j’ai été surprise cet été de l’entendre à la radio. Je chante avec une chorale et aimerais récupérer les partitions pour sopranos, anti et voix d’homme . Si possible….Merci

  23. Merci de partager ces beaux souvenirs. Malheureusement je n’ai pas les partitions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée

Laisser un commentaire