Poésie le fils du pirate

Share Button

Poésie Le fils du pirate Ho hé hisse et ho
 

Imprimer la poésie :

Le fils du pirate

 

 

 

 

 

 

 

 

Le fils du pirate

Ho hé, hisse et ho !
Quelle belle vie que celle d’un mousse
Quand on est l’fils de Barberousse !
Dans le petit foc, je m’la coule douce,
J’ai rien à craindre, Personne ne m’pousse.

J’adore border la brigantine,
Courser le chat dans la cuisine
Faire du trapèze sur la grande vergue
Danser la gigue avec l’vieux bègue.

Toujours l’premier dans la hune
J’hume les embruns, siffle la lune,
J’arrache les plumes du goéland
Echoué sur l’gaillard d’avant.

Et quel bonheur quand vers midi
Surgit la proue d’un ennemi.
Je donne l’alerte, sonne le branle-bas
Puis file en cale, traquer les rats.

Tandis qu’au loin, on s’tue et pille
Je joue aux billes, parfois aux quilles
Et guette au chaud l’moment divin
Où ‘Pa ramène un gros butin.

Sur l’pont de l’aube au soleil couchant,
La vie de pirate est un jeu d’enfant.

Quelle belle vie que celle d’un mousse
Quand on est l’fils de Barberousse !